Biologie cellulaire et moléculaire – Tout le cours en fiches

Accueil Biologie cellulaire et moléculaire – Tout le cours en fiches > Biologie cellulaire et moléculaire : de nouveaux enjeux d’études et de métiers !

Biologie cellulaire et moléculaire : de nouveaux enjeux d’études et de métiers !

Coordonné par Daniel Boujard, Biologie cellulaire et moléculaire : tout le cours en fiches (Dunod, 2e éd., 2015) fait la synthèse des nombreux domaines abordés en biologie cellulaire dans les premières années d’études supérieures en Sciences de la Vie et de la Santé : expression des gènes, compartimentation, bioénergétique, système immunitaire...) ainsi que les techniques expérimentales associées (électrophorèse, immunoprécipitation, fluorescence...). Rencontre avec des auteurs passionnés, soucieux de favoriser le succès des étudiants aux épreuves de biologie cellulaire et moléculaire et développer les vocations !

 

Quelle est l’articulation de la biologie cellulaire et moléculaire avec les autres disciplines connexes – en particulier la biochimie, la génétique, l’immunologie et la cancérologie – et dans quelle mesure favorise-t-elle l’émergence d’une biologie dite « intégrative » ?

Les disciplines fondamentales forment, et c’est nouveau, un continuum au niveau recherche. Les questions ne se limitent pas à des aspects moléculaires mais sont intégrées.

Les outils de la biologie moléculaire avaient, dans les années 1980, fortement contribué à la création d’un pont entre des disciplines comme la biochimie et la biologie cellulaire. Mais ces vingt dernières années, ces disciplines se sont « fondues » rendant possible l’étude des fonctions biologiques sans discontinuité de l’échelle de la molécule à celle de la cellule et bientôt de l’organisme. À ce titre, par exemple, la « cancérologie » n’est pas une discipline comparable à la génétique ou à la biochimie car elle se situe en aval dans la formation en biologie, en s’appuyant sur ces matières fondamentales.

 

Quel est l’impact de l’évolution des techniques expérimentales sur l’évolution des connaissances en biologie cellulaire et moléculaire ?

Il est extraordinaire en ces années. C’est particulièrement impressionnant de constater à quel point la « génomique » et les techniques dites « à haut débit » ouvrent de nouvelles possibilités. Les connaissances acquises avec ces nouvelles technologies bénéficient également des progrès phénoménaux réalisés dans le domaine dit des « nouvelles microscopies ». Il est en effet maintenant possible d’observer dans la cellule vivante le comportement de molécules uniques et de suivre à l’échelle nanométrique les différentes étapes de la traduction à l’intérieur du ribosome, ou de visualiser les changements structuraux induits par une phosphorylation.

Enfin, les nouvelles technologies d’ingénierie du génome, les découvertes autour des cellules souches fondent de grands espoirs pour aborder tous ces problèmes à l’échelle de l’organisme entier.

C’est l’ensemble de ces nouvelles technologies qui ont permis de faire tomber les frontières entre les différentes disciplines.

 

Quels sont les débouchés professionnels des études de biologie cellulaire et moléculaire ?

On dit souvent que la biologie sera la discipline du XXe siècle et il est évident que les connaissances accumulées ces vingt dernières années vont être la base de nombreux emplis de demain. Les technologies issues des découvertes autour des cellules souches, les nouvelles possibilités de diagnostic offertes par le séquençage à haut débit et à des prix de plus en plus attractifs, la découverte de biomarqueurs qui permettront demain l’essor de ce que l’on appelle la « médecine personnalisée » sont porteurs de milliers d’emplois nouveaux.

Ces postes pourront intéresser les étudiants titulaires d’une licence dans les métiers des entreprises de biotechnologies ou d’accompagnement de la recherche, les étudiants en masters dans le domaine de la recherche et développement et les docteurs pour les développements à plus long terme et la recherche fondamentale.

Les débouchés se situent à l’échelle nationale et internationale. L’essor des biotechnologies est plus important dans des pays qui segmentent moins les cursus d’apprentissage ; les universitaires en biologie arrivent à trouver des emplois de haut niveau aussi bien chez Google avec le projet Calico que dans des entreprises de biotechnologie plus classiques.

 

Fiches de cours, fiches techniques, schémas, conseils méthodologiques, points-clés, QCM, focus biomédicaux, comment conseillez-vous l’utilisation des ressources de ce livre aux étudiants ?

Dans le sens qui plaira à chacun ! Ce livre est fait pour avoir plusieurs lectures en essayant à chaque fois d’être « pointu » et rapide d’accès.

 

Comment le livre s’articule-t-il avec les ressources du site compagnon biologie-cellulaire-moleculaire.net ?

Le nouveau site biologie-cellulaire-moleculaire.net permet à nos lecteurs étudiants et aux enseignants de bénéficier de différentes ressources numériques complémentaires : lexique interactif sur le domaine, quiz corrigés et commentés « par chapitre », annuaire de sites spécialisés, sélection de figures à légender. Les enseignants identifiés dans l’Espace Enseignants du site dunod.com accèdent également à des sélections de figures à projeter pour animer le cours.

 

© Dunod Éditeur, 6 mai 2015

Envoyer à un ami : | Imprimer : Imprimer  | Partager :

Club Enseignants Dunod du Supérieur